Spécialiste droit fiscal

Comment devient-on avocat fiscaliste spécialiste en droit fiscal à Paris ?

Rédigé par Marc - - 7 commentaires

Devenir avocat fiscaliste spécialiste en droit fiscal à Paris nécessite tout d’abord de suivre des études de droit, complétées par une spécialisation en droit fiscal en Master II.

J’évoquerai dans la suite de l’article les meilleures filières à suivre pour exercer ce métier.

Mais pourquoi à Paris ? Pourquoi inclure cela dans le titre de mon article ?

Parce que, devenir avocat fiscaliste spécialiste en droit fiscal à Paris reste, selon moi, beaucoup plus compliqué qu’en province.

En effet, les cabinets qui exercent la fiscalité à Paris sont de très gros cabinets d’affaires qui peuvent être soit Français, soit Anglais, soit Américains.

Et la barrière à l’entrée pour intégrer ces cabinets est très forte.

Seuls les meilleurs profils ont une chance de pouvoir intégrer ces cabinets.

Qu’entend-on par meilleurs profils ?

Ces grands cabinets recherchent tous le type de profil suivant :

Avoir suivi des études de droit complétées par un Master II en fiscalité

Avoir complété son cursus par une grande école de commerce ou une grande école de droit anglaise ou américaine (on appelle cela les LLM)

Parler et écrire couramment l’anglais

Avoir effectué des stages dans d’autres grands cabinets d’affaires ou dans de grandes entreprises

Vous l’avez compris, devenir avocat fiscaliste spécialiste en droit fiscal à Paris nécessite une très forte motivation et aussi de bien anticiper les choses.

Mais cela reste complétement faisable pour tout étudiant motivé et qui s’y prend suffisamment tôt.

Pour ma part, après mon Master II en fiscalité, j’ai complété mon cursus par l’ESSEC.

Concernant l’anglais, j’ai suivi un cursus d’anglais juridique dans mon Université et, surtout, j’ai travaillé l’anglais de mon côté en regardant énormément de films en anglais (cela a été extrêmement efficace).

J’ai ensuite pu intégrer la direction financière d’une grande entreprise (JCDecaux) en tant qu’apprenti fiscaliste (à l’ESSEC j’étais en apprentissage, je vous recommande ce dispositif qui permet que vos études soient payées par votre employeur).

J’ai ensuite pu intégrer les meilleurs cabinets d’avocats fiscalistes Parisiens.

Plus précisément, je suis devenu avocat fiscaliste spécialiste en droit fiscal à Paris chez Allen & Overy (grand cabinet anglais) puis White & Case (grand cabinet américain) puis August & Debouzy (grand cabinet français).

D’autres filière seront encore mieux vues que celles évoquées précédemment : les étudiants des grandes écoles, qui complètent leur cursus par une spécialisation en droit. Par exemple les HEC ou les ESSEC qui terminent leur cursus grande ecole avec un Master en fiscalité.

Encore mieux vus, mais rarissimes sur le marché français, les étudiants étrangers issus de grandes écoles telles qu’Harvard, qui travaillent dans les cabinets américains ou anglais implantés à Paris.

J’en ai croisé quelques-uns, mais ils sont très peu nombreux en proportion avec les effectifs des cabinets (peut-être 5% maximum).

Rassurez-vous, le gros des effectifs provient des facs de droit françaises, mais attention à ne pas se borner à des cursus classiques. Complétez votre cursus de droit par une spécialisation en fiscalité et une expérience en grande école de commerce. Travaillez votre anglais. Normalement, vous n’aurez pas de soucis à intégrer les meilleurs cabinets d’avocats fiscalistes à Paris.

Si vous avez des questions, chers futurs Confrères, contactez-moi.

Marc Uzan

Avocat fiscaliste

 

Contactez-nous. Nous vous répondrons très rapidement.

Fil RSS des articles de cette catégorie